• 8725 visits
  • 47 articles
  • 542 hearts
  • 190 comments

Quand l'amour rend sourd, l'autorisation 10/12/2012

Quand l'amour rend sourd, l'autorisation
4 heures plus tard au Los Angeles Memorial

Kensi commença à s'agiter alors qu'elle était assise sur le bord de la civière attendant le médecin. Bien qu'elle pensait qu'elle allait bien, le médecin en pensait autrement. Presque immédiatement, elle avait été prise pour un scanner de la tête, tandis que Deeks avait été conduit en chirurgie.
A son avis, Deeks était celui qui avait besoin le plus d'attention médicale. Le détective avait presque saigné à mort pendant qu'ils attendaient Callen et Sam pour les tirer des décombres.
Qui avait-il à penser de ce flirt avec cette serveuse, alors qu'elle travaillait sur un plan pour sauver leurs vies?
Même près de la mort, Deeks réussissait quand même à attirer une jolie fille. Qu'est-ce que les femmes lui trouvaient? Même si elle essayait de l'ignorer, elle savait. Il y avait ce truc entre eux qu'elle ne pouvait pas expliquer. Elle était certaine que Deeks le ressentait. Le faux baiser l'avait prouvé.
Le rideau s'ouvrit et brisa ses pensées, Callen est apparu. «Comment tu te sens?"
Se concentrant sur le mouvement de ses lèvres, Kensi générait une réponse forte. "Je vais bien. Comment va Deeks?"
«Bien», Callen a répondu. Il est sorti de la chirurgie. Le médecin a dit qu'il sera sur pied dans un peu plus d'une semaine mais à part ça, tout va bien.
Kensi hocha la tête en relief. "Des nouvelles sur qui a tué Saunders et qui a failli nous tuer?"
"Nous travaillons toujours sur ça, mais tous les signes nous portent à croire que c'est Patrick O'Malley." O'Malley a été la tête d'une cellule terroriste radicale Irlande du Nord, basé à Los Angeles.
Kensi secoua la tête. Ils avaient mis près d'un an pour se rapprocher de Saunders et de l'organisation terroriste irlandaise. «Des idées sur la façon dont nous allons le prouver?"
«Eric et Nell travaillent sur la recherche de qui a fourni la bombe, mais nous sommes de retour à la case départ. Hetty travaille sur l'envoi de quelqu'un d'autre sous couverture pour mettre définitivement un terme à cette enquête. Nous devons juste attendre l'autorisation."
"L'autorisation?" La curiosité de Kensi refit surface. Ce n'était pas Sam et Callen. Ils avaient un passé avec O'Malley. Eric? Sûrement pas alors que Hetty apparut.
«L'agent que M. Callen fait allusion c'est Deeks."
"Deeks?" Kensi répéta surprise. Deeks avait presque été soufflé  aujourd'hui et avait failli mourir. Callen lui dit qu'il allait être absent pendant un certain temps
"Je sais ce que vous pensez, Kensi et vous avez tort." Hetty dit en regardant derrière Callen. "J'ai déjà parlé à son médecin et les vôtres pour cette question. M. Deeks sera prêt pour le devoir dès qu'il sera prêt. Vous en revanche vous serez absente pour un certain temps."
Front sillonné de Kensi. «Que voulez-vous dire?"
"Je veux dire, votre audition», dit calmement Hetty. "Votre médecin m'a informé que vous avez vos tympans enflammés et presque déchirés et vous pouvez avoir des lésions nerveuses possibles dues à l'explosion. Votre audition pourrait revenir que dans 6 mois. »
La mâchoire légèrement ouverte, sa tête a commencé à trembler. «Attendez ce n'est que temporaire. Comment puis-je avoir des lésions nerveuses?" C'était juste une explosion après tout et elle a fait face à beaucoup comme celle-ci. Elle avait toujours réussi à survivre indemne pourquoi ce serait différent?
"Pour votre bien, j'espère que ce n'est que temporaire." Hetty répondit d'une voix qu'elle seule pouvait livrer. »En attendant, j'ai arrangé pour vous un rdv avec un de mes amis qui se trouve être une rhino-laryngologiste. Il a accepté de vous voir dans une semaine. Mais sachez que j'ai demandé un rapport complet. En attendant le résultat, vous serez en congé de maladie prolongé pour un certain temps. "
"Mais," Kensi commencé à discuter, ce qui incite à mettre en place Hetty un doigt.
«J'ai également pris des dispositions pour vous et M. Deeks pour que vous passiez quelque temps ensemble pendant votre convalescence et pour le besoin de l'infiltration. En tant que partenaires, il est important que vous vous souciez de l'autre en cas de besoin. Ce sera une expérience excellente pour la cohésion."
«Je n'ai besoin de personne pour prendre soin de moi», Kensi protesta tandis que Hetty  continua à donner des ordres.
Vous serez logés dans un logement du gouvernement qui a des séjours séparées. Pour l'heure, M. Deeks sera vos oreilles et vous serez ses jambes. "
"Donc, je dois vivre avec Deeks?"
"Je suis sûr que tous les deux, vous trouverez un moyen de prendre le meilleur de l'autre" Hetty se retourna et dirigea son attention sur Callen. «M. Callen, vous et M. Hanna vous allez faire un nouveau profil sur O'Malley. Je veux que vous ne laissiez aucune pierre non retournée. Nous devons trouver la fuite de O'Malley avant que M. Deeks y retourne"

Quand l'amour rend sourd, vivre ensemble... 11/12/2012


2 jours plus tard ...
Kensi et Deeks arriva à la villa réservée pour eux. Elle coupa le moteur de sa voiture et observa la villa. Elle a été l'un des refuges du NCIS spécialement utilisé pour les voyages de dignitaires et de leurs familles. Une spacieuse 4 chambres dans un emplacement de premier choix, décor élégant et la piscine de la villa était parfaite. »
Deeks sourit alors qu'il tenta de sortir du véhicule. Se déplaçant lentement, il met tout son poids sur sa jambe gauche, en favorisant la droite et prit ses béquilles.
«Prends les sacs, Kensi."
"Prends les quoi?" lui adressa t-elle froidement quand  il ouvra la porte passagère arrière pour Monty.
Deeks regarda par-dessus son épaule avec un sourire en s'assurant qu'elle avait une vision claire de sa bouche « Rappelles-tu ce qu'a dit Hetty ? Tu dois être mes jambes et je dois être tes oreilles. Alors, puisque je ne peux pas marcher et Monty n'est pas capable de porter les bagages, il ne reste que toi. "
Kensi gémit alors qu'elle récupéra les sacs, « profites en parce que c'est la dernière fois que tu vas apprécier ce séjour ? »
 
«Presque autant que j'ai apprécié le lavage de ton linge délicat."
"Laisse mes délicats où ils sont ou je vais utiliser cette béquille pour autre chose ..." Deeks ricana
Une fois dedans, ils ont tous deux pris un moment pour vérifier leur nouvel environnement. Deeks sourit à l'écran plasma 120 cm qui est monté sur le mur dans la salle familiale, tandis que Kensi allait dans la cuisine. Le réfrigérateur est bien approvisionné et il y a des boîtes de crème de Krispy sur le comptoir. Dehors, il y a le pont avec un bain à remous et piscine.
Ouais, la vie ici va être rude.
Positionné sur le canapé, Deeks regarda sa partenaire faire les 100 pas. Ses bras sont croisés sur sa poitrine et elle est clairement agitée. C'est son incapacité à entendre Deeks et ce qu'elle lui avait dit au sujet des éventuelles lésions nerveuses. Il se demande comment elle va le traiter si elle met 6 mois pour réentendre ses blagues. Il s'inquiète aussi de ce qu'elle va faire si elle ne revient pas du tout.
Que ferait-il si son audition ne revenait jamais? Serait-ce à dire qu'il se verrait attribuer un nouveau partenaire? Une brève discussion avec Hetty avant sa sortie d'hôpital  lui fit croire que si l'audition de Kensi ne revenait pas, elle ne serait plus un agent de terrain.
Le NCIS n'accepterait pas son handicap. Ce serait illégal et il pourrait l'affecter à des emplois de bureau ennuyeux où elle triera le papier tous les jours ou analyser une vidéo de surveillance en revue. Une partie de lui se demanda  si Hetty déjà  ne l'envisageait pas. C'est peut-être pour ça qu'elle les a envoyés ici pour se dire au revoir.
Poussant la pensée à l'arrière de son esprit, Deeks commença à caresser la tête de Monty.
"Personne ne va déplacer Kensi à un bureau, Monty?" Le chien leva les yeux vers lui et lui donna un gros soupir pour le convaincre. «Tu es inquiet aussi n'est-ce pas?"
«Tu as dis quoi?"
La voix de Kensi était si forte qu'on aurait dit qu'elle parlait avec un mégaphone, ce qui fit sursauter Deeks.
"Désolé, si je t'ai fait peur." Kensi s'excusa en ajustant le niveau de sa voix. "Je viens de voir ta bouche en mouvement, mais je n'ai pas compris ce que tu as dit."
«Je parlais à Monty." Il est vrai. Il parlait à son chien mais il n'était pas prêt à admettre qu'il parler à Monty à son sujet.
«Tu parlais de Monty sur un bureau?"
"Ouais ... Je disais à Monty combien cette pièce serait plus belle si elle avait un beau bureau en Chêne».
L'intérieur de la maison était rempli de meubles haut de gamme ainsi que la décoration murale. En bref, la maison d'hôtes était digne d'un roi.
"Je pense que j'ai besoin d'une bière." Kensi traversa la pièce vers le frigo.
Minuit arriva et Kensi été toujours agité. C'est trop fort, elle avoue aussi intérieurement qu'elle était perturbée par les évènements de ces derniers jours dans le silence. La première nuit après l'explosion, elle avait été tellement épuisée qu'elle ne l'avait pas remarqué et la nuit dernière elle avait été si étonnée d'avoir un baby-sitter comme Deeks.
Mais ce soir, c'était différent. Ce soir, elle était détendue. Ce soir, elle était pleinement consciente et fatiguée par sa surdité. Épargner par la pression dans ses oreilles mais être sourd, c'était comme vivre dans un vide. C'était comme si quelqu'un avait allumé une pièce mais qu'elle ne voyait pas. C'était le néant, une sensation très énervante finalement. Les petits bruits que vous avez pris pour acquis ont été portées disparus. Il n'y avait pas un bruit de fond de la télévision, pas de bruits de voitures qui passent, sans grincement de la chaise ou le coussin du pouf où vous vous êtes assis. Pas de clic sur un clavier quand vous utilisez un ordinateur, pas de grincements avec vos chaussures.
 
Mais le plus dur à supporter pour elle, c'était de ne plus entendre la voix de Deeks, cette voix qu'il la rend de bonne humeur tous les matins, qu'il l'agace parfois mais souvent qu'il la réconforte, qu'il la soutient chaque jour et qu'il la fait rire à chacune de ses blagues. Elle repensait à tous ces moments passés avec lui, elle ne voulait pas que ça s'arrête comme ça. Elle avait peur de ne plus pouvoir retravailler avec lui, de ne plus passer ces journées avec lui, parfois ces soirs aussi. Elle avait aussi peur de le perdre, qu'il ne veuille plus d'elle à cause de son handicap. Elle redoutait qu'on la traite toujours et encore comme une handicapée. Elle avait peur de tout ça et elle ne savait pas comment comment vivre avec.
Craignant qu'elle commence à se vautrer dans l'apitoiement sur soi, Kensi lança les couvertures sur le matelas et alla tranquillement dans le couloir. Elle se dirigea vers la cuisine et commença à grignoter un beignet au chocolat.
Jetant un regard sur le canapé, elle voit que Deeks est intensément impliqué dans la PS3 et la dernière version de Call of Duty. Elle peut dire par son langage corporel qu'il n'arrête pas de hurler à la télévision. Elle peut voir le niveau du volume sur le téléviseur est fixé à 28.
La télévision est encore forte, elle ne peut pas entendre une chose.
S'asseyant dans le canapé, Kensi s'installa à côté de Deeks et il mit immédiatement son jeu sur pause.
«As-tu été réveillé par le bruit?" en voyant l'expression sur le visage lugubre de Kensi.
«Non, tu ne m'as pas réveillé avec le bruit du jeu," a t-il marmonné. «Je suis désolé. » marmonna t-il
Un triste sourire se propage à travers ses lèvres. "C'est bon. Je ne pouvais pas dormir."
"Tu veux jouer à Call of Duty?" demanda t-il. «J'ai une manette supplémentaire."
Le sourire sur le visage de Kensi s'élargit. "Tu sais, je l'ai fait au niveau 65 sur l'original, une version multi-joueurs de Modern Warfare."
Niveau 65? Il est juste un novice. Non pas que cela le surprit. Elle est bonne en tout.
Ils jouaient plus d'une heure et comme prévu, elle prend le dessus sur lui. "Je pense que tu dois retourner à la section officier." Elle jubile en le voyant lancer le contrôleur sur la table basse. Elle verrouilla ses doigts derrière sa tête en toute confiance car elle voyait que son ego était légèrement meurtri.
«Ah Ouais? Peut-être que je te laisse gagner."
Kensi lui tapote son genou. "Il suffit de te regarder jouer." Elle partit chercher à boire quand  Deeks l'attrape par le bras.
«Qu'est-ce qu'il y a?"
«Quoi ?" Déconcerté, Kensi retourna la tête dans tous les sens. Elle ne voit rien. Mais elle peut dire par le regard sur le visage de son partenaire que Deeks était alarmé.
"Quelque chose a frappé la fenêtre." Instinctivement, Deeks sort son arme de service placé sous le coussin du canapé. La sensation de poids sur sa jambe blessée est presque plus dure que ce qu'il peut supporter.
"Deeks!" Kensi réprimanda fortement quand il vacilla avant de rattraper son équilibre.
"Je vais bien."
Elle est à moitié tentée de prendre l'arme de son partenaire mais elle ne fonctionne pas. Au lieu de cela, elle récupère son arme propre et couvre son flanc. Ensemble, ils se déplacent avec fluidité.
"Peut-être que c'est juste un chat." Kensi dit.
Deeks secoua la tête. «Non, Monty aurait senti cela." Il répondit en sachant que Kensi ne pouvait pas entendre sa réponse.
La vérité était que le chien dormait sur le canapé, ronflant comme un bûcheron. Comme d'habitude, Deeks défendit l'honneur de son partenaire canin.
Une autre roche frappa le verre de la fenêtre alors que Deeks marcha sur le pied nu de Kensi. Normalement, sa partenaire aurait entendu le ping  mais aujourd'hui, elle s'était laissé dans la ligne de feu.
«Aïe! Quel est le problème avec toi?" Elle grogna
Réagissant comme si une balle avait brisée la fenêtre, Deeks la tira à l'étage. "Je pense que quelqu'un va nous tirer dessus!"
Une chaîne de malédictions entourait ces derniers jours Kensi et Deeks. Ils étaient à présent dans le noir.  Il n'y avait pas moyen qu'elle puisse lire sur ses lèvres dans l'obscurité.
"Deeks, lâche-moi! "
Il se retourna accidentellement vers son visage, ses doigts griffant sa peau "OW! C'est mon ½il!"
Les lumières s'allumèrent et leurs c½urs s'arrêtèrent. Sam était debout devant eux. Il les regarda avec dégoût.
Kensi et Deeks sont couchés l'un sur l'autre sur le sol. «Vous êtes tous les deux morts!" dit-il brusquement à la fois comme agent et comme deux adolescents qui ont simplement été pris en flagrant délit.
Kensi ne voit pas bien le visage de Sam. « Que voulait-il dire?"
Quant à son partenaire, Deeks soupira d'exaspération. "Il a dit que c'était un test et nous avons échoués."
Haut du formulaire
Callen entre dans la cuisine par la porte coulissante en verre.
"J'ai dit à Hetty que cela ne marcherait pas», grommela t-il à Sam alors que Kensi et Deeks se relevaient du sol.
«C'est quoi ce test?" Kensi croisa ses bras sur sa poitrine. Hetty voulait les tester. Vraiment? Un jour après qu'elle et Deeks avait été libéré de l'hôpital après avoir failli mourir sous les décombres? Même pour Hetty, cela semble un peu extrême.
"Hetty voulait tester vos réflexes", Callen fourni. «Elle voulait voir"
«Combien ma perte auditive va affecter mon travail?" Kensi fini. «C'est un peu injuste vous ne pensez pas?"
Deeks ne dit rien. Il sait que sa partenaire est folle d'inquiétude et avait raison. Elle n'a même pas eu le temps de digérer sa perte auditive qu'elle devait déjà l'intégrer dans sa vie professionnelle.
«Ce n'est pas à nous de juger», revient Sam. "On a juste fait ce que Hetty a demandé. C'est sa décision."
«Elle ne va même pas attendre que je vois le médecin pour me remplacer?"
"Comme je le disais, ce n'est pas à nous d'en juger." Sam répéta, sachant que lui, Callen et Deeks ne pouvaient rien faire pour leur amie.
Deeks va guérir en peu de temps, mais la perte d'audition de Kensi, c'était une autre affaire. L'agence n'a probablement jamais eu affaire à cette situation particulière avant. Il sait que Hetty pense à l'équipe avant tout. Elle doit évaluer si, la perte auditive Kensi deviendra un problème pour la sécurité de l'équipe.
Basé sur ce qu'ils ont vu ce soir cela le serait probablement.
Sam s'avança. "Mais j'accepte ton handicap. Lire sur les lèvres peut vite être un avantage dans ce métier. Tu ne sauras pas différente de la Kensi que je considère comme ma petite s½ur"
Kensi est furieuse aujourd'hui. "le NCIS me met déjà dehors sans savoir si je vais revenir?" Elle rugit.
Une voix autoritaire répondit alors que tout le monde tourna les têtes.
Hetty rentra dans la pièce. Ses mains jointes devant elle. "M. Hanna a raison. Plus tôt vous vous rendrez compte que votre état peut être permanent, plus tôt vous comprendrez tous comment cela profitera à cette équipe."
Deeks resta confus. "Comment la perte d'audition de Kensi peut être un avantage?"
"C'est à vous de comprendre, M. Deeks." Hetty répondit froidement avant de passer devant Callen et Sam. "M. Hanna, M. Callen, je crois que notre travail est fait ici pour la soirée. Laissons Mlle Blye et de M. Deeks élaborer une méthode."

Quand l'amour rend sourd, ... ou séparemment 11/12/2012


Le lendemain matin, Deeks était dans la salle d'exercice avec une seule béquille. Il porte encore son pantalon de flanelle de sommeil de la nuit précédente avec Monty  à ses côtés.
"Bonjour Kensi," Deeks gazouillis. Il sait que Kensi ne peut pas l'entendre, mais il tenta une réaction. Les mains couvertes d'une paire de gants de boxe rouge, elle est déjà à pied d'½uvre sur le sac.
Deeks décida de procéder avec prudence. À en juger par la quantité de l'agression, elle est toujours énervée de la nuit dernière.
"Kensi?" dit-il "Kensi?"
Kensi continua à rouer de coups le sac. Elle n'a aucune idée que Deeks est debout à côté d'elle et l'appelle.
"Kensi!" dit-il avec plus de force en touchant son épaule. Elle sursauta et le fit tomber par terre. Pour la deuxième fois en moins de 12 heures, il est couché sur le sol par sa faute.
"Deeks? Je suis vraiment désolée!" Elle s'excuse, quand Monty commença à lécher le visage de Deeks.
Après plusieurs secondes de ce qu'il considère comme une agonie, il exhale, "je vais bien», Kensi, en retour lui offre une main puis le relève.
«Que fais-tu ici? Ce n'est pas comme si tu étais en état de fonctionner, toi."
Il l'arrêta, afin qu'elle puisse voir son visage, Deeks mit sa main sur le sac en espérant qu'elle va s'arrêter. Au début, il pense qu'il va tomber à maintes reprises quand Kensi frappa fort le sac mais il resta ferme.
"J'ai demandé à Eric d'envoyer des fichiers de policiers sur le terrain qui souffrent de perte auditive."
"Et?" Kensi s'essuyant son front.
« Et certains d'entre eux travaillent avec hébergement limitées."
«Hébergement limitées?"
«L'utilisation d'un animal de service», Deeks se retourne en faisant allusion à Monty.
Kensi détourna les yeux sur Monty. Le chien est presque sourd comme elle.
«Non, sans façon."
"Très bien, alors, un amplificateur portable."
Kensi place ses mains sur ses hanches. «Au lieu d'obsession au sujet de mon problème, pourquoi ne pas nous concentrer sur l'affaire O'Malley?" Dans l'esprit de Kensi, la meilleure façon de traiter son problème était de plonger la tête dans son travail. "Et tu penses que le reste prendra soin de lui-même?" Deeks demanda attentivement. Il savait que sa partenaire voulait éviter la question. Il savait aussi qu'elle avait peur. Peur de perdre la seule famille qu'elle avait.
"Quelque chose comme ça." Kensi se retourna lui lançant un demi-sourire «Peux tu m'aider à enlever les gants?"
«Bien sûr».
Elle leva la main droite lui permettant d'enlever le velcro qui encerclaient ses poignets. Soigneusement, il a enlevé un gant, puis l'autre, en prenant un moment à chaque fois pour inspecter ses longs et minces doigts parfait.
"Celui-ci a l'air meurtri." Il dit remarquer une teinte bleutée sur l'un des doigts sur sa main gauche.
«Yeah, c'est rien." Elle recula sa main de la sienne. «J'ai commencé à travailler le sac avant que je trouve les gants."
Elle baissa les yeux vers sa main. Habilement, il plaça son index sous son menton et la força à le regarder dans les yeux.
"Je veux t'aider pour revenir», dit-il en notant la douleur dans ses yeux. Les larmes qu'elle retenait depuis le moment de l'explosion commencé à couler.
«J'ai peur»
La seule chose qu'il pouvait faire, c'était la tirait vers lui et la prendre dans ses bras. Pour la première fois, elle s'était ouverte à lui permettant de voir à quel point elle était vraiment fragile. Il ne peut pas trop la réconforter ou elle s'éloignerait.
Donc, pour quelques instants, il attend juste que son corps arrête de trembler contre le sien. Pendant un moment, leur truc indéniable ressortait comme dans une pièce de théâtre. Pour un instant, Kensi Blye était juste une femme vulnérable et il était son protecteur.

Désorienté, chapitre 1, revirement de situation 06/12/2012


Début de ma nouvelle fanfic sur mon couple préféré Densi ms avec toute l'équipe bien sur, j'espère que vous aimerez et n'hésitez pas à commenter pour améliorer le scénario

Au siège de la LAPD :

Deeks salue dans le couloir ses anciens collègues tout en s'approchant du bureau de son patron officiel. Il toque à la porte

Deeks – bonjour Bates

Bates – Deeks ? Ça faisait un moment !

Effectivement, Deeks n'était pas revenu depuis l'affaire Clarence Fisk. Il s'assoie sur une des chaises vides

Deeks –comment vont les affaires ?

Bates –rien de particulier. Alors, dites moi pourquoi vous êtes là ? Je ne pensais pas vous revoir aussi tôt après notre dernière affaire !

Deeks – je veux démissionner d'agent de liaison avec le NCIS. Je veux revenir ici.

Bates ne fit pas surpris par cette déclaration. « Je savais que ce jour arriverais ! » lui répondis t-il

Deeks sort des papiers de la poche intérieure de sa veste. Il pose ensuite son badge.
Deeks lui demande s'il pouvait garder son arme.

Bates – bien sûr ! Pas de problème ! En regardant le policier, Bates fut convaincu qu'il ne plaisantait pas. Mais il connaissait bien l'homme qu'il était et il était persuadé qu'il y avait quelque chose derrière cette démission.

Bates- qu'est ce qu'il y a Deeks, qu'est ce qui ne va pas ?

Deeks ne réponds pas. Bates n'insiste pas sur le sujet

Bates – même si vous ne me croyez pas, vous allez manquer au NCIS ! Vous êtes bien sûr de vous ?

Deeks acquiesça un léger sourire. « J'ai mes raisons personnelles d'ailleurs  je voudrais avoir quelques jours de repos avant de reprendre le travail ! »

Bates fût étonné par cette vérité. Il pensait perdre son meilleur flic pour les missions d'infiltration car il avait enfin décidé de rejoindre l'agence fédérale. Il en était tout autre. Il revenait en arrière. Mais pourquoi ?

« Vous avez des problèmes avec le NCIS ? Je croyais que vous aviez trouvé une nouvelle famille là bas ? »

« C'est pour ça que je quitte le NCIS » Deeks semble vraiment tracassé parce qu'il ressentait

« Excusez moi d'insister mais je ne comprends pas votre décision ! »

« Je ne suis pas venu pour parler avec un psy mais pour revenir au LAPD » lui cria dessus Deeks en haussant le ton

« Vous allez faire quoi maintenant ? »

« Je ne sais pas encore, je vais commencer par aller faire du surf, j'ai besoin de réfléchir et de m'aérer la tête ! »

« D'accord, quand vous serez prêt, vous savez où me trouver. »

Deeks le remercia et quitta son bureau. Bates, quand à lui, range la lettre de démission dans son tiroir.

 

Désorienté, chapitre 2, révélation choc et incompréhension 06/12/2012


A l'OPS

Kensi – vous n'avez pas vu Deeks ? Il devait me prendre à 8h pour aller prendre un café avec moi
 
Callen – non
 
Sam- il ne s'est pas remis de sa soirée de hier soir à mon avis
 
Callen – tu l'as appelé ?
 
Kensi – des dizaines de fois mais à chaque fois je tombe sur sa messagerie
 
Sam- il va bien finir par te rappeler en voyant tous tes appels
 
Kensi sourie légèrement quand Eric les appelle pour une nouvelle affaire
 
Pendant que toute l'équipe monte l'escalier, Hetty interpelle la jeune femme
 
Hetty – Melle Blye, dans mon bureau
 
Kensi- vous savez pourquoi mon partenaire n'est pas encore arrivé ?
 
Hetty – vous n'êtes pas au courant ?
 
Kensi semble perplexe et anxieuse « au courant de quoi » lui demanda t-elle inquiète
 
Hetty – il a remis ce matin même sa démission au LAPD comme agent de liaison du NCIS. Il semblerait qu'il veut couper tout contact avec nous !
 
Kensi ne comprends pas cette nouvelle « ce n'est pas possible » pensa t elle tout de suite
 
Hetty – je ne suis pas du genre à abandonner mes hommes, c'est pourquoi j'ai demandé à Nell de le retrouver pour que je puisse comprendre ce qui lui arrive. Vous avez une idée de pourquoi il a fait ce choix, Kensi ? Il s'est passé quelque chose hier soir ?»
 
Kensi semblait abasourdi, elle n'avait rien fait. Au bout de plusieurs secondes, elle lui dit qu'elle l'avait raccompagné chez lui et qu'elle était rentrée chez elle comme d'habitude. Hetty lui dit qu'elle se charge de comprendre la situation et lui demande de retourner auprès de ses collègues.
 
Callen – ça va kens' ?
 
Kensi – ouais ça peut aller, Deeks est malade il a pris sa journée ! Vous pouvez me briefer sur cette affaire ?
 
Le briefing dure plusieurs minutes. Kensi était ailleurs. Elle pensait à lui. Elle se demandait pourquoi il l'avait abandonné, les avait abandonnés. Elle ne comprenait pas et cela la tracassait. Ses amis le voyaient bien mais ils n'osèrent pas poser la question de peur qu'elle s'énerve. Ils préféraient se concentrer sur l'enquête.

Désorienté, chapitre 3, l'arrestation qui tourne au drame 06/12/2012

 
Au bord du gouffre

Au bout de deux jours d'enquête, celle-ci arrive à sa fin. Une dernière infiltration permettrait à l'équipe d'arrêter le suspect ainsi que tout le réseau de trafic d'être humain. Kensi devait rencontrer la tête du réseau, le faire parler et Callen et Sam devait le choper. Aussi simple que cela. Mais Callen doutait de la capacité de Kensi à se concentrer sur la mission sous couverture depuis qu'il avait appris pour la fuite de Deeks. Il en parla avec Sam.
 
Callen – tu penses qu'elle y arrivera ? Le fait que Deeks ne soit plus là l'affecte énormément.
 
Sam – elle a réussie à rester professionnelle jusqu'à maintenant, je pense que ça va aller. Mais je t'avoue qu'elle m'inquiète. Je ne l'avais jamais vu aussi mal, elle tient à lui même si elle ne se l'avouera jamais. Elle doit se dire « encore un homme à qui je tiens qui m'abandonne » et je n'aime pas ça
 
Callen – tu crois qu'on devrait lui parler ? Elle en a besoin. S'inquiéta t- il
 
« Elle parlera quand elle sera prête, on sera là pour elle à ce moment-là, ne t'inquiètes pas ! » lui répond son collègue
 
Callen – tu nous entends, Kensi ?
 
Kensi – 10 sur 5, leur répond-elle pour tenter de les rassurer. Depuis que Hetty lui avais parlé de la démission de son partenaire, elle était mal et elle ne savait l'expliquer. Peut être parce qu'elle ressent plus de chose qu'elle ne pensait. Elle voulait savoir pourquoi. Pourquoi il l'avait laissé seul après ce qu'ils avaient vécu. Pourquoi tous les hommes de sa vie l'abandonnaient alors qu'elle les aimait.
 
Elle fut coupée dans sa réflexion quand elle aperçut le suspect s'approché de la voiture. Il l'invita à le rejoindre dans sa voiture. Kensi hésita mais fut encouragée par Hetty. « Rejoignez le, on couvre vos arrières » lui avait elle dit
 
Après plusieurs minutes d'échanges, le suspect refusa de se livrer à la police. Il démarre en trombe, assomme Kensi et fonce à toute vitesse en direction du pont. La voiture plonge alors vers le fond de la mer, avec le suspect et Kensi inconsciente dans la voiture.
 Elle fut très rapidement immergée par l'eau froide de la mer. Sam n'hésite pas et plonge la tête la première dans l'eau tandis que Callen reste sur le bord du quai.
 
Quelques secondes plus tard, Sam remonte à la surface avec dans ses bras l'agent Blye, inconsciente. Callen aida Sam à remonter Kensi sur le quai. Hetty, quand à elle, empressa Eric d'appeler une ambulance.
 
Hetty – Comment va-t-elle, Mr Callen ?
 
Callen – mal
 
Sam – ne nous lâches pas, Kensi, on a déjà perdu Deeks
 
Callen – on n'a pas perdu Deeks, c'est lui qui est parti et il va le regretter
 
Sam – elle arrive cette ambulance !
 
Nell- elle sera là dans 2 minutes
 
Callen – c'est trop long ! Fais-moi une place, Sam ! Callen commence à lui faire un massage cardiaque et le bouche à bouche tandis que Sam allait chercher une couverture dans sa voiture. L'ambulance arrive quelques minutes après.
 
Callen – je vais avec elle à l'hôpital. Préviens Hetty ! Il lui jette son téléphone.
Callen remonte dans l'ambulance, s'assoie au côté de la jeune femme. Ils étaient tous les deux sous le choc et inquiets pour leur amie.
 
Sam est au téléphone avec Hetty. « Non je ne sais pas si elle va s'en sortir » lui cria t il ; Nell laisse échapper une larme quand Eric pose une main sur son épaule. Hetty leur dit qu'elle rejoint Callen à l'hôpital.

Désorienté, chapitre 4, de mère en fils 06/12/2012

A l'hôpital

Plusieurs minutes après, Sam et Hetty comprirent que l'état de Kensi était sérieux en voyant la détresse de Callen. Il se tenait assis, la tête entre ses mains.
 
Sam – alors ? Callen fait un « Non de la tête ». Hetty s'assit à côté de lui tandis que Sam fait les 100 pas.
 
Un quart d'heure plus tard, le médecin arrive. Il annonça aux deux agents et à leur chef des opérations que leur collègue est dans un état critique et que son pronostique vital est engagé. Ils restèrent plusieurs heures assis là, sans pouvoir bouger ni parler.
 
Callen – comment peut il se pointer ici ?
 
Sam – de qui tu parle ?
 
Hetty se retourne et vis Callen se diriger vers Deeks à toute allure
Callen frappe violemment Deeks, le pris par le cou et l'emmena de force vers la sortie
 
Callen – t'a rien à faire là
 
Deeks – laisse moi t'expliquer
 
Sam- il n'y a rien à expliquer
 
Hetty – messieurs, laissez le s'expliquer
 
Deeks – merci
 
Hetty – ne me remerciez pas Mr Deeks, je ne comprends toujours pas votre décision de nous avoir quitté et j'espère que vous pouvez me donnez des réponses, j'attends vos explication
 
Callen – je vais dehors, je ne peux pas supporter de le voir ici
 
Sam – attends, je viens avec toi
 
Hetty – expliquez moi ce qui se passe
 
Deeks – c'est long à expliquer
 
Hetty – commencez par le début, j'ai tout mon temps
 
Deeks et Hetty s'assoient sur les 2 sièges vacants
 
Deeks – il y a quelques jours, j'allais pour partir chercher Kensi quand j'ai reçu un coup de téléphone qui m'a averti qu'il fallait que je démissionne du NCIS pour protéger le NCIS et ma partenaire. J'ai cru à une blague mais quand j'ai découvert des photos de Kensi et cette lettre de menace, j'ai compris que s'était sérieux. Comme un idiot j'ai cru la protéger en acceptant mais au lieu de ça je l'ai mis en danger. Je croyais pouvoir régler le problème seul mais je me suis trompé Hetty.
 
Hetty – pourquoi vous n'êtes pas venu me voir bon sang ? Vous pouvez me faire confiance et Kensi aurait compris. Au lieu de ça, ça fait 2 jours que je me demande pourquoi vous nous avez abandonné, que j'essaye de remonter le moral à tout le monde car croyez moi ça a touché toute l'équipe, surtout votre partenaire
 
Deeks – je sais
 
Hetty – non vous ne savez pas ! Kensi a perdu dans sa vie tous les hommes à qui elle tenait : son père, Jack, Dom et elle a cru que l'histoire se répétait encore une fois avec vous !
 
Deeks – j'ai tout foiré et je m'en excuse Hetty, vous m'avez ouvert les portes d'une nouvelle famille et moi je les ai refermées sans explication. Je voudrais vraiment revenir en arrière et changer les choses. Kensi ne me pardonnera jamais et je la comprends
 
 Hetty – j'espère que vous comprenez que j'ai du mal à comprendre vos actes mais je pense que cette affaire va vous servir de leçon
 
Deeks – je comprends tout à fait
 
Hetty – votre place n'est plus ici maintenant. Il me faut du temps pour prendre ma décision concernant votre avenir parmi nous. En attendant, rentrez chez vous, vous avez une sale tête
 
Deeks – je veux juste que vous donniez cette lettre à Kensi, elle aura toutes les réponses qu'elle veut et si elle veut, elle peut m'appeler
 
Hetty – je lui donnerai ne vous inquiétais pas
 
Deeks – merci Hetty ... pour tout

Désorienté, chapitre 5, conseil de mère 22/12/2012


Quelques minutes plus tard, Hetty rejoint Kensi dans la chambre de son agent qui dormait paisiblement. Après plusieurs minutes, elle se réveilla.
Hetty – comment vous sentez vous, Kensi ?
Kensi – j'ai connu mieux
Hetty – je m'en doute. J'ai parlé avec le lieutenant Deeks, dit-elle en hésitant
Kensi – je vous arrête tout de suite, je ne veux pas parler de lui, je veux l'oublier, le rayer de ma vie, je veux plus de lui comme partenaire et comme ami. Il m'a fait trop de mal, je pourrais jamais lui pardonner, vous comprenez ? Jamais !
Hetty – Ecoutez, s'il vous a abandonné, c'est qu'il avait une bonne raison. Je comprends que vous vouliez plus entendre parler de lui mais je ne pense pas que vous pouvez le radier de votre vie. Vous tenez à lui, et malgré ce qu'il s'est passé ça ne changera pas ce que vous ressentez pour lui et ce que vous avez vécu avec lui. Toutes ces missions, toutes vos disputes et tous ces moments de bonheur que vous avez passés avec lui, vous ne pourrez pas les effacer. Sachez qu'il a tenu à vous dire la vérité sur les raisons qu'il l'on poussé à partir du NCIS dans cette lettre. Lisez la, cela vous fera peut être reconsidérez les choses autrement. Je vous laisse vous reposez. Je reviendrais vous voir plus tard. Réfléchissez bien à ce que vous voulez, Melle Blye, ne passez pas à côté de votre chance, parole de femmes.
Sur ces mots, Hetty quitta la chambre d'une femme totalement déboussolée, perdue dans ses pensés et avec les larmes aux yeux.
Alors que Hetty s'apprêtait à sortir de l'hôpital, elle aperçut une femme qu'elle reconnaissait bien. Elle l'interpella.
Hetty – madame Feldman ?
Julia – vous devez être Henrietta Lange ?
Hetty – appelez moi Hetty. Merci d'être venue !
Julia – merci de m'avoir appelée
Hetty – je vous laisse avec Kensi, comme vous pouvez le pensez j'ai encore du travail sur cette affaire. Je vous promets de trouver celui qui a fait ça et il paiera.
Julia – j'en suis sûr ! Je prendrais soin d'elle, comment va Kensi ?
Hetty- physiquement ça a l'air d'aller mais elle est très atteinte psychologiquement
Julia – encore merci Hetty ! Pour tout
Hetty – il n'y a pas de quoi
Julia – je vous tiens informer de son état de santé
Hetty – moi de même
Sue ces derniers mots, Hetty quitta l'hôpital pour rejoindre le NCIS. Pendant ce temps, Callen et Sam rejoignent leur collègue dans sa chambre.
Callen – comment tu te sens Kensi ?
Kensi – ça va !
Sam – si t'a besoin de parler, tu peux nous appeler à n'importe quel moment, on sera toujours là pour toi
Kensi- je n'en doute pas, vous êtes un peu comme mes frères. Dit-elle avec un léger sourire
Callen- tu peux compter sur nous, on serait bien resté un peu plus longtemps mais Hetty veut qu'on rentre pour retrouver l'enfoiré qui a fait ça. On te tient au courant de l'enquête
Kensi – OK
Sam- repose toi d'accord ? Il l'embrassa sur le front
Callen (en s'adressant à la mère de Kensi)- veillez sur elle ! Il prit Kensi dans ses bras. A plus tard
Julia – je le ferrais
Kensi – merci les gars, de m'avoir sauvé la vie, je vous en dois une, je n'oublierai pas
Sam- il n'y a pas de quoi
Callen – t'aurais fait la même chose pour nous, non ?
Kensi – bien sûr que oui, on ne laisse jamais un homme dernière nous.
Les deux agents quittèrent la chambre en lançant un dernier sourire à leur amie. Ils rejoignirent le NCIS où attendirent tout le reste de l'équipe.
Julia – t'es sur que ça va, t'a pas l'air bien ?
Kensi – c'est juste qu'il me faut un peu de temps pour me remettre de mes émotions après tout j'ai failli mourir mais je t'en supplie maman ne t'inquiète pas ça va aller
Julia – OK mais tu sais que tu me parler du boulot ou d'autre chose, tu peux me faire confiance je dirais rien. Je sais que je n'ai pas été là ces dernières années mais aujourd'hui je veux que ça change. La vie m'a offert une deuxième chance avec toi et je ne veux pas la gâcher.
Kensi – je sais, maman.
Julia – je vais chercher à manger, tu veux quelque chose ?
Kensi – je veux bien un truc salé, n'importe quoi. Une dernière chose.
Julia – oui ?
Kensi – je t'aime maman
Julia – je t'aime aussi ma chérie
Sur ce, la mère de Kensi quitta la chambre laissant sa fille pensive. Celle-ci fixa intensivement la lettre que lui avez laissé sa chef. Elle se demanda si elle devait l'ouvrir ou pas. Quand elle vu le prénom de son ex-partenaire, elle ouvrit l'enveloppe et commença à la lire.

Désorienté, chapitre 6, la lettre 26/12/2012

 
Chère Kensi,
C'est vraiment bizarre de se dire que j'en suis arriver là, si j'avais pu l'éviter je l'aurai fait. Il y a tellement de choses que j'aurai voulu te dire, malheureusement je n'ai pas pu, la peur sûrement ou peut être le doute.
Les souvenirs que j'ai avec toi seront sûrement les meilleurs de ma vie. Avant de te rencontrer, j'étais seul et perdu. Mais grâce à toi et au NCIS, j'ai retrouvé le sourire d'aller au travail.
Je me souviens parfaitement de la première fois que je t'ai vu, ce qui m'a le plus marqué je pense c'est tes yeux, ton regard. Après ce jour je pensai souvent à toi le soir en rentrant chez moi. Quand j'ai été engagé au NCIS, j'ai su que ma vie aller être meilleure. Bien sur qu'ils n'avaient pas trouvé mieux que moi comme tu l'avais si bien dit. Après ça tous les jours était pour moi une magnifique journée. Si je faisais des blagues c'était pour pouvoir admirer ton sourire, ce sourire que je n'oublierai jamais. Pendant toutes ses années tu as été mon rayon de soleil, ma raison de vivre.

Quand je me suis fait tirer dessus, j'ai été à l'hôpital, et tu es resté près de moi à attendre que je me réveille. Pendant que je dormais, j'ai fait un rêve:
Tu étais près de moi, dans une maison, tu m'embrassais. Et là un petit garçon est arrivé, il est allé dans tes bras puis dans les miens, il t'appelait maman, il m'appelait papa.
À ce moment là j'ai compris que tu seras toujours plus qu'une partenaire pour moi.
Après je me suis réveillé tu étais là près de moi, ton sourire et ta voix m'a tout de suite rassurée. Au fond de moi j'avais tellement envie que ce rêve devienne réalité.

Et puis il y a eu cette mission, la mission sous couverture en tant que mari et femme. J'aurai voulu que se soit notre vraie vie. Quand tu m'as embrassé c'était étrange, vraiment agréable. Pour moi ce baiser était sincère mais pour toi, il ne l'était pas. Tu as toujours voulu garder tes distances et je le comprends après tout ce que tu as vécu.
 


Tu dois me détester à l'heure qu'il est. Mais tout ce que j'ai fait, c'était pour te protéger, pour que tu reste en vie. Je sais que tu m'en veux et je le mérite. Je ne t'ai pas assez fait confiance pour te parler de mes problèmes. Je t'ai planté alors que toi t'a toujours été là pour moi. Je dois partir pour te montrer que je peux changer pour la femme que j'aime, plus je m'éloignerais de toi moins tu seras en danger.
Je ne sais pas si je te reverrai un jour. Je ne pense pas, pas avant que tout sa soit terminer. Mais peut être un jour nos chemins se recroiseront ou peut être que tu décideras de me laisser une seconde chance.
Ceci est les derniers mots que tu auras de moi si tu m'abandonnes. Ne me cherche pas, je pars pour te venger et je tiens a ce que tu reste en vie. Je penserai à toi tout les jours. Refait ta vie Kensi. Tu mérites d'être heureuse car tu es une personne magnifique.
Je t'aimerai toujours, Kensi.
Adieu Partenaire, Deeks

PS : Si tu ne veux plus de moi dans ta vie, je le comprendrais et je l'accepterais. Mais si tu décides de faire ce choix, sache que ce n'est pas moi qui t'abandonne mais plutôt toi. Ne fais pas la même erreur qu'avec Jack. Contrairement à lui, j'ai compris la leçon et tout ce que je retiens c'est que je veux vivre avec toi. Si tu décides de me rayer de ta vie, je partirai loin d'ici, loin de la vie que j'aime, de la femme que j'aime pour me reconstruire et continuer d'avancer même si ce sera difficile.
Je n'aurais plus envie de me lever le matin pour aller au travail, parce que la seule chose pour laquelle je me lève le matin c'est toi. C'est pour toi que je me lève le matin, c'est pour te voir, pour voir ton magnifique sourire après une de mes nombreuses blagues.
La vie sans toi n'a plus aucun sens à mon goût. Sans toi ces derniers jours, je n'étais plus qu'un fantôme qui errait dans une vie hantée. Plus ne me retiendras ici si tu me quittes.

Sur ces derniers mots, elle remit la lettre dans l'enveloppe, la reposa sur la table et se coucha sous son drap et replia les genoux vers sa poitrine. Elle essaya de lutter mais elle ne put empêcher de verser quelques larmes en repensant à cette lettre.
Quand Julia rentra dans sa chambre, elle comprit tout de suite la situation. Elle posa le plateau repas sur la lettre et demanda à sa fille ce qui s'était passé. Elle répondit seulement :
Kensi  - je l'ai laissé partir... et maintenant c'est trop tard. Elle éclata en sanglots
Julia – il n'est jamais trop tard, part le retrouver avant que vous ne fassiez une bêtise
Kensi – tu crois ?
Julia – tu l'aimes non ? Et lui aussi donc bon ! Je l'ai vu à la première fois que je l'ai vu, il tient à toi sincèrement donc je pense qu'il fera tout pour pas te faire souffrir autant que Jack. Saisis ta chance, ma fille, fonce. Va le rejoindre avant qu'il parte !!
Elle se leva très rapidement, s'habilla et ouvrit la porte quand sa mère l'interpella.
Julia – tu as oublié ça Kensi ! Elle lui jette les clés de sa voiture et partit en courant. Elle se retourna pour remercier sa mère, qui avait un sourire béant.

Désorienté, chapitre 7 partie 1 la révélation 26/12/2012

 
Sur le quai des docks du port de Los Angeles, à la Marina del Rey
Deeks était planté là, à attendre celui qui avait voulu tué la femme de sa vie, sa princesse. Il repensait à tous les moments passés avec elle, les bons comme les mauvais. Il espérait au plus profond de son c½ur qu'elle lui accorderait une deuxième chance, le pardon qu'il attendait depuis le jour où il avait appris qu'elle était à l'hôpital. Il savait que plus les minutes avançaient, plus il s'éloignait de sa ex-partenaire.
Quand il vit sortir de la voiture celui qu'il avait menacé sa vie et celle de ses amis, il s'efforça de se concentrer et de se contrôler pour elle.
Pendant ce temps là, Kensi était en train de conduire à une vitesse folle et de slalomer entre les voitures. Elle appela Eric
Kensi – Eric j'ai besoin que tu me localise Deeks maintenant.
Eric – pourquoi ? t'a des ennuis ?
 Kensi – fait ce que je te demande, s'il te plait ?
Eric – ok, tu veux que j'en parle à Callen et à Sam ?
Kensi – ils sont à côté de toi ?
Eric – ils sont à leur bureau je crois
Kensi – dis leur de monter, il faut que je leur parle
Eric fit un signe à Nell pour qu'elle aille les chercher. Quelques secondes plus tard, les deux agents remontèrent avec Nell et Hetty à leur trousse.
Callen – on t'écoute Kensi ?
Kensi – je sais que vous détestez Deeks, je le déteste encore plus que vous mais là il est sur le point de faire une grosse bêtise et il faut que l'on empêche
Hetty – expliquez nous Melle Blye
Elle hésita quelques secondes, souffla un instant et repris
Kensi – j'ai lu la lettre Hetty et même si je ne comprends pas ce qu'il a fait, plutôt ce qu'il n'a pas fait d'ailleurs, enfin bref. Je ne lui en veux plus parce que j'ai compris pourquoi il m'a laissé. Je ne veux pas qu'il parte comme ça. Je ne pourrais pas oublier les moments qu'on a passés ensemble. Vous avez raison je ne dois pas passer à côté de ma chance. Il faut que je le retrouve. Il a dit qu'il voulait me venger en retrouvant mon agresseur et le tuer. Il a dit qu'il partirait soulagé après ce dernier geste, loin de LA, loin de nous, loin de moi. On ne peut pas le laisser faire. Il faut le retrouver avant qu'il ne fasse une grosse connerie. Vous pouvez m'aider ?
Hetty – bien sûr ma chérie ! Eric vous avez une adresse ?
Eric – dock de la marina del Rey, quai 23, je t'envoi l'adresse sur ton portable Kensi !
Callen – on te rejoint avec Sam pour couvrir vos arrières. Ça va aller, Kens' ?
Kensi – quand j'aurais retrouvé mon partenaire ouais !
Sam – on sera là dans 10 minutes et toi ?
Kensi – j'y serais dans 6 minutes
Nell – espérons qu'elle n'arrive pas trop tard